Qu’est-ce que tu veux faire plus tard ? #1


« Qu’est-ce que tu veux faire plus tard ? »

Tu as six ans, c’est ton premier jour d’école. Tu entres en CP, tu es un grand maintenant, même si tu sais à peine lire l’alphabet et écrire ton nom – la plupart du temps – mais la première question qu’on te pose c’est celle-ci. Les unes répondront « Chanteuses » les autres répondront « Footballeurs » pour ne pas sortir des clichés.
A l’époque, j’ai dû dire « Pompier » ou « Vétérinaire ».

Nous sommes 5 ans plus tard, tu entres en 6ème et la première chose qu’on te demande c’est encore et toujours cette même question. Tu as grandi, tes choix ont changé, tu seras peut-être « Médecin » ou « Acteur ».
A l’époque, j’ai répondu « Professeur pour les sourds-muets et les aveugles ».

Quelques courtes années passent et nous voilà en 3ème, il est temps de penser à ton orientation finale, celle qui déterminera les études que tu feras pour ton futur métier. On te vend le bac comme le graal à avoir, on oublie de te parler de toutes les autres formations qui existent. Tu n’apprendras qu’à 16 ans qu’en réalité il existe des CFA, et que tu peux passer une formation diplômante. Nous sommes en 1999/2000, internet n’a pas encore l’étendue qu’on lui connaît aujourd’hui et donc il était plus difficile de se renseigner par ce moyen. Bien sûr, tu as été voir la Conseillère d’orientation, tu as également été voir l’Onisep…mais on ne te parle toujours que du BAC. A ce moment-là je voulais être ergothérapeute ou encore infographiste ou même encore profiler voir psychologue pour enfants. Tu remarqueras la fille qui se cherchait totalement.

Nous sommes en seconde et, la première question que l’on te pose est toujours la même. Ca devient redondant cette histoire !
Cette année est celle de l’orientation finale avant le bac. J’aurai le choix (dans mon lycée) entre (attention clichés) :
– L, dit la section des perdants,
– ES, dit la section de ceux qui ne sont pas assez doués pour faire S,
– S, la section ultime, celle qu’il faut absolument faire pour réussir dans la vie.
– et, finalement STT, la section qui est un peu considérée comme la pire pour une raison que j’ignore, mais elle n’avait pas une bonne image.

Bref, je ferai une L. Je n’irai pas au bout de mon année. Il faut dire que j’avais déjà lâché l’affaire en seconde ayant décidé que le lycée ce n’étais pas fait pour moi. Je trouvais bien plus intéressant de lire que de suivre les cours.

Cette année là, j’ai dis « je veux être photographe », on m’a répondu « c’est bouché et si tu n’es pas un homme tu ne réussiras pas ». J’ai dis, « je veux être webmaster », on m’a répondu « c’est un métier d’homme, les femmes n’y sont pas acceptés ». J’ai dis « dans 10 ans je serai à mon compte », on m’a répondu « Bon courage ! » (sous-entendu tu n’y arriveras pas). J’ai lâché l’affaire et décidé de faire mon bonhomme de chemin, l’école ne pouvais plus rien pour moi.

On m’a dit « Passe au moins ton BAC anticipé ». Mais dans ma tête les choses étaient clair, jamais je ne passerai mon bac. C’était le premier vrai choix de ma vie (avec celui d’arrêter le lycée en cours d’année) et je ne l’ai jamais regretté.

Et après ? A 19/20 ans, j’ai passé un an dans une école de la seconde chance, une très bonne expérience : des professeurs proches des attentes et des difficultés de chaque élève, des stages en entreprises, des cours loin de ce que j’ai connu par le passé. Une section spécifique dans un lycée général qui était malheureusement remise en cause chaque année par l’éducation nationale, cette section ne reposant sur aucun programme officiel. Puis j’ai poursuivi avec un an de contrat Pro en école privée. J’ai eu mon diplôme de Webdesigner / Intégrateur, ça fait joli sur le cv mais en réalité on s’en fout si ce n’est la satisfaction d’avoir un diplôme BAC+2 sans avoir le bac.

Nous voici donc à la fin de mon parcours scolaire et de mes choix d’orientations, la suite je te l’explique demain car c’est un peu plus compliqué…

Articles liés :
Où comment j’ai refusé un CDI #2
Il faut penser à ton avenir #3

You may also like

LEAVE A COMMENT

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.