A la croisée des chemins


Expliquer ce que je ressens est toujours difficile, Il devient indéniable pour moi que je dois changer de voie, de vie. Lâcher le passé pour aller vers l’avenir, pour ré-apprendre à vivre le présent sans avoir en permanence cette impression que je passe à côté de ma vie. Alors pourquoi certaines décisions semblent si difficiles à prendre ? Oh je connais la réponse, bien sur. Elle s’appelle « La peur ». Vous savez cette chose qui dirige l’humain et a toujours plus ou moins dirigé ma vie.

Il y a tout d’abord la peur de s’isoler toujours un peu plus dans mon monde. Eux c’était le seul lien que j’avais avec une pars positive de la population. Pourtant aujourd’hui il m’apparaît que je ne suis plus à ma place là-bas. Et puis, il y a la peur de ne pas être capable de s’en sortir financièrement, la peur de ne pas être à la hauteur, de se tromper de voie une fois de plus.

Mais alors qu’est-ce qui me retiens ? Le manque de l’énergie que m’apportent certaines personnes, cette fraicheur, cette lumière qui les entourent. Et pourtant, après 3 mois à réfléchir, à retourner le problème dans tous les sens je n’arrive pas à trouver d’issues où je resterai. Ca c’est un premier point. Une première décision à prendre surement la plus facile.

La seconde c’est mon travail. La réalité c’est que j’en ai marre, j’arrive à saturation de ce boulot. J’ai beaucoup de mal avec une partie de l’équipe actuelle que je trouve étouffante, trop présente. J’aime la solitude, le travail solitaire et je me retrouve avec un groupe qui ne sait pas se taire, qui ne sait pas être seul. Au delà de ça, j’ai fait le tour de ce poste, chaque jour je m’y ennuis un peu plus, plus de challenge, plus de défis personnel à relever. Je n’ai plus rien à améliorer, à remettre en question, ça en devient limite trop facile. Trop facile et donc trop monotone pour moi qui ai besoin de stimulation, de défis, de remises en questions, d’apprentissage. Je pourrais bien sur demander à passer au poste au dessus, ce serai possible, mais je n’habite pas proche de l’agence et je n’ai pas envie de me rajouter encore plus de trajet qu’il n’y en a déjà alors que je ne suis pas payé pendant cette période. Pourtant je sais, que du moins pendant un temps, gérer des inventaires, une équipe de cz, communiquer avec le client, c’est ce qui me plairait. Je retrouverai ce goût du challenge que j’ai perdu, je jouerai avec des chiffres, des statistiques pour sortir au mieux. N’importe qui à ma place déménagerai sans se poser de question pour se rapprocher de son boulot, mais c’est inenvisageable pour moi, j’aime cette tranquillité, cette non présence d’humain, de bruits, d’agitation autour de moi, j’aime la nature, pas le béton et les immeubles froids.

Trouver autre chose ? Oh bien sur j’y ai pensé, mais chaque offre d’emploi que je croise ne m’inspire que dégoût et ennuis. L’idée même de monotonie m’insupporte et puis aller travailler tous les jours au même endroit ? Retrouver des horaires fixes ? Non merci.

Reste alors la solution de tout lâcher et plonger totalement dans cette fameuse solitude que je recherche, ne le nions pas. Passer mes journées à travailler pour moi, à créer…oh oui que j’aimerai ! Mais je n’ai pas les fonds, mon chômage serait trop faible, mes moyens pour financer les périodes d’apprentissage en autodidacte également. Et puis il y a ce besoin d’avoir un endroit à moi, rien qu’à moi. Une pièce à mon image, une grotte, une cabane, toute de bois vêtus, de lierre, de pommes de pins et de forêt, un lieu où mon bordel aurait sa place. Sans cet endroit je sais que je ne pourrais avancer comme je le voudrait. J’ai besoin de cet isolement.

Je suis à la croisée des chemins, à un moment fatidique où je dois prendre une décision et je n’y arrive pas tout simplement…tout serai si simple si l’argent n’entrait pas en compte, si nous n’étions pas dépendant d’un loyer pour vivre. L’argent me bouffe ma vie, mon énergie créatrice, mon besoin de m’affranchir, ma liberté.

You may also like

LEAVE A COMMENT

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.